Recherche dans ce site web :


Pour plus d'options de recherche


Quoi de neuf

À propos de nous
Introduction et bienvenue
Au sujet de Sanctus Germanus
Le but de ce site
La Grande Fraternité de Lumière
Au sujet de l'Amanuensis
La fondation Sanctus Germanus
Galerie de photos

Enseignements
Messages d'actualité
Contrepartie féminine
Invocation et méditation
Trouver la mission de son âme
Livres pertinents
Possession par une entité
Auto Suffisance
THO

Présentations
Les conférences
Conversations ésotériques
Compte rendu de la conférence donnée à Londres
Vidéos des conférences publiques
Webinars

Services
Projet d'éducation de la nouvelle race
Ensemencer la conscience des masses
Guérison télépathique
Perspectives astrologiques

Pour nous joindre
Contactez-nous
Questions et réponses
Perspectives farfelues

La librairie Sanctus Germanus

Langues
Anglais Français Espagnol






Causerie autour d'une tasse de thé 3
Les contreparties féminines des Déesses Maîtres, faire le bon investissement, et répandre une nouvelle culture

Introduction
Vue d'ensemble sur les questions féminines
Causerie autour d'une tasse de thé 1
Causerie autour d'une tasse de thé 2
Le rôle de la femme pour combattre la folie du monde
La femme sera entendue dans le nouveau millénaire
Une plus grande autonomie des femmes


Estelle Roberts

Version Audio en anglais :


Téléchargement de l'Audio

Version Texte :

. . . C'est en ces occasions que nous devrions avoir des visiteurs venus d'autres systèmes de mondes. Le vieil axiome de l'occultisme s'applique « Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ». Les choses qui se produisent dans les hautes atmosphères de votre planète, quoique non encore observées par des yeux mortels, ont leurs charmantes contreparties sur le plan terrestre. Vous pourriez dire que si tout va bien ici, tout va bien là-bas. Les deux sont assez connectés.

Vous êtes des hôtes et des hôtesses, je dirais, parmi les plus charmants visiteurs qui aient séjourné ici durant toute cette période de temps incluant les éclipses qui récemment se sont produites et qui sont évidemment en lien avec votre propre corps planétaire. Vous réalisez que ces éclipses auront tendance à affecter votre planète mais pas nécessairement de manière aussi forte que la planète Saturne. Ces êtres viennent de votre planète sœur Vénus, et ils vous gratifient de leur présence depuis quelque temps maintenant. Ils sont assis en altitude dans une position privilégiée. Voyez! Et de leur position avantageuse ils observent. Et vous mes chères amies, êtes les bénéficiaires de leur regard. Ô ne pouvez-vous comprendre, je les ai invités ici simplement pour qu'ils puissent vous regarder! Malheureusement la plupart d'entre vous ne pouvez pas les voir, mais je vais vous dire, le fait qu'ils vous regardent d'une façon si aimante est tout ce dont vous avez besoin.

Ils et elles sont vos frères et sœurs aînés de cette jolie, jolie planète que tant d'entre vous ici parmi ce magnifique groupe ont, devrais-je dire, fréquenté à un moment ou à un autre quand cela était jugé nécessaire et utile pour le déploiement de votre divinité. Donc je dis, « Bienvenue, Vénusiens, bienvenue, maîtres de Vénus. Bienvenue charmantes dames de la flamme. » Accueillons nos frères d'amour bien aimés. Ils viennent ici pour toucher nos cœurs. Ils viennent ici dans certains cas pour vous guérir de cœurs qui ont été heurtés trop durement.

C'était pendant que je visitais Vénus, j'ai été si chanceuse d'être, eh bien, je pourrais dire, l'invitée, je suppose, mais je me suis plutôt sentie comme une fille, de ce merveilleux, merveilleux être connu sous le nom de dame Claire. Celle-ci m'a présentée à une autre nommée Rubilia. Rubilia à son tour m'a présentée à Aquaria. De là, je suis allée vers Séraphine et après cela je suis allée dans le grand hall de dame Minerve elle-même. À partir de là j'ai rencontré Ruby, Saphire et Esmeralda et pour faire court, mes chères, je n'ai jamais rencontré autant de femmes spirituellement éclairées de ma vie. Et vraiment je ne me réfère pas seulement aux femmes telles qu'on pourrait, disons, rencontrer n'importe où dans le monde astral au-dessus d’un certain sous-plan étant simplement hors du corps. Non, je me réfère à des déesses initiées.

À ces êtres qui sur le plan terrestre auront toujours leur contrepartie dans le genre masculin. Vous entendez ici parler si souvent de grands et saints maîtres qui ont utilisés des corps masculins de manière prédominante. Non, ici j'étais en train de regarder  des femmes, des déesses, l’une après l’autre, après l'autre, après l'autre, après l'autre, après l'autre; il n'y avait pas de fin avec elles. Pouvez-vous imaginer l'effet sur la conscience de chacun, chacune? Ce qui arrive c'est que le cœur grandit, grandit, connait une expansion et ondule, ondoye comme une vague progressive. Cela serait comme entendre une symphonie de harpes, chacune jouée par un ange ; ne vous méprenez pas, leur beauté était accompagnée de leurs chants, chacun d'entre eux chantant la symphonie céleste qui était bien leur âme transformée, transposée elle-même en musique.

J'étais éblouie. On m'a permis d'être le témoin d'une telle chose, de tels sentiments, eh bien, en vérité, tous si petits mais tellement bien aimés et bienvenus, je n'aurais pas pensé me rendre nulle part ailleurs, croyez-moi. Et soudainement, POP! C'était fini. Est-ce que j'étais déçue? Pas du tout. J'avais vu ce que j'avais vu.

Soudainement j'étais avec dame Claire à nouveau. Elle m'amena dans une profonde et magnifique caverne, ou ce qui avait l'air d'en être une, et elle dit, « Viens, je veux te montrer la caverne des investissements ». Maintenant, mes chères amies, peu d’entre savent que dans mon dernier voyage sur le plan terrestre, j'étais heureuse d'occuper le signe hiérarchique du Taureau. Et demandez à n'importe quel Taureau, interrogez-les et ils vous diront que le mot « investissement » leur fait dresser l'oreille. Ils aiment l'argent. Mais ici j'étais sur Vénus, loin des banques du monde, heureusement. Et pourtant, « investissements »? Je l'ai regardée. Et elle a acquiescé de la tête, et elle a dit, « Oui, ma chère, des investissements. » J'ai pensé, « Qu'est ce que ça pourrait bien être? » Pendant un moment, ma conscience a été étourdie. J'ai pensé, y aurait-il une espèce de banque divine, et si oui, j'ai certainement trouvé mon chemin vers le paradis?

Elle me pria de m'asseoir. Ce que je fis. Et subitement elle a dit, « Prête? » Et, bien sûr, j'étais prête. Pouf, et tout était parti. Soudainement mon attention s'est envolée, eh bien, je dirais, des siècles en arrière et j'étais consciente de moi même, j'avais été sur terre il y a très longtemps et me suis vue servir un vieil homme. Je ne comprenais pas. Être arrachée à toute cette gloire et soudainement me voici, je suis en train d'accompagner un vieux berger. Mais que diable cela veut-il dire? Et je l'ai regardé et l'ai suivi d'un pas lourd. Il avait néanmoins cette belle lueur sur son visage, réellement. Et soudainement j'ai dit, « Où allons-nous? Pourquoi dois-je porter ce lourd fardeau ? » Et il répondit dans la belle langue araméenne de l'époque, que je comprenais intuitivement, « J’ai reçu vent que notre Messie est né. Je vais aller voir son beau visage, pour que je puisse mourir en paix. » Et soudainement j'ai su beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses incluant le fait que je l’avais servi, qu'il était mon grand-père, et qu'en effet nous avions trouvé cette vision belle et que j'avais infiniment gagné en servant ce vieil homme poussiéreux et grincheux.

Mon attention s'est déplacée plus avant dans le temps. Je servais encore un autre homme. Cela ne finirait donc jamais? Celui-ci était, eh bien, avait l'air assez fou, je suppose, mais d'une façon vraiment intéressante et j'ai regardé de plus près et, par tous les dieux, j'ai reconnu le visage transcendant de ce beau mystique connu sous le nom de François d'Assise. Vous savez, on l'appelait Francesco, à cette époque. Et je me suis vue le servir et j'ai vu que dans mon service envers lui il y avait ce que l'église avait prétendu promettre mais n'avait jamais accordé « Une vie d'indulgence »," ce qui revient à dire une réduction du temps mort négatif que l'on passe au purgatoire. Période après période, je me suis vue investir amour, attention, service, beaucoup beaucoup de choses mais chacune m'a montré l'importance de l'engagement, l'importance de savoir où déposer son attention, son amour, sa dévotion et son service. Et mes chères amies, je me suis bien aperçue qu’à certaines occasions, j'avais investi dans les mauvaises personnes.

Par amour, j'ai investi dans certains hommes qui étaient de nature égoïste, qui ne vivaient que pour prendre ce qu'ils pouvaient mais que j'aimais ou plutôt que je croyais aimer. Fille sotte que j'étais. Je les ai servis et mes investissements me sont revenus sous forme d'amertume. Quelle était donc la morale? J'ai réfléchis et au moment même où je le faisais, ce fut clair pour moi. Cette belle dame Claire était en train de me montrer que tous mes engagements positifs m'avaient portée dans et vers ce beau moment transcendantal assise en cette caverne d’émeraude de la planète Vénus, voyant comme j'étais arrivée là. Et elle a dit, « Maintenant retourne sur terre. Sers le thé de la gentillesse et partage ce que tu as vu ».

Ceci, mes chères, fut la raison de ces séances de thé. Pouvoir échanger avec vous quelque chose sur les investissements et vous aider à comprendre où vous placez votre valeur et votre générosité. Qui servez-vous, vraiment? En sont-ils dignes? Regardez profondément en votre âme, mes chères, parce que je crois voir là, de la confusion, et un peu de perplexité, un sens d'insécurité quand vous commencez à noter que ce que vous servez et ce en quoi vous investissez votre temps et votre énergie pourrait ne pas vous rapporter les bénéfices escomptés.

Maintenant, ne soyez pas trop hâtives mes chères. Observez attentivement. C'est tout à fait correct de dire, "Oups, je n'aime pas ça. Je m'en vais. Mauvais investissements. Vous voyez? Mais regardez profondément. Le sont-ils vraiment? Je parle de ces gens, de ces causes, institutions, qui n'ont que l’égoïsme, l'avarice, l’auto-glorification pour but. Ceux qui cherchent à aider les gens par n'importe quel moyen ou sous n'importe quelle forme doivent en valoir la peine, être dignes et sûrs comme investissement.

Vous devez être pratiques mes chères amies. Ne sortez pas d'ici en menaçant de rompre votre mariage simplement parce que votre mari semble être un très mauvais investissement. Il n'y a aucun doute qu'il doit y avoir quelque chose de plus profond en cours. Néanmoins, Dans certain cas c'est précisément ce que vous devez faire. Dans ce cas, libérez le passage pour eux afin qu'ils sortent!

Je dois laisser ce travail sur vos charmantes têtes que vous avez mes chères, mes chères et c'est précisément là où ma vision est exercée à se poser, sur vos jolies têtes pour que je puisse vous livrer avec espoir ces utiles bribes d'intuition qui pourront en aider plus d'une parmi vous.

Pour vous qui êtes assise là, joyeusement fondue dans la foule, personne ne vous remarque, mais je vous vois, ma chère et je vous dis ceci : faites ce qui vous anime et vous fait vibrer. C’est au coin de la rue, et vous le savez. Poursuivez-le mais pendant que vous le poursuivez, trempez-le dans la magie ; et la présence inattendue des êtres divins le rendra beaucoup plus ravissant que jamais vous n'auriez espéré ou escompté, voulez-vous ? Vous nous ferez ainsi à tous une faveur.

Et à vous qui êtes assise là vous demandant, vous demandant comment cela devrait se dérouler, comment cela devrait aller, je vous dis ceci : ce qui a été préparé pour vous est le meilleur plat qui ait jamais été posé devant vous et aussi bizarre que cela puisse paraître, comment cela survient, j'ose dire que quand vous l'entamerez, ce sera bien le meilleur repas que vous n’ayez jamais eu. Ne vous inquiétez donc pas.

Et vous qui êtes assise là, connaissant quelque chose au sujet de la gouvernance, du leadership mais qui depuis le début ne vous sentez pas du tout ici comme une dirigeante, eh bien, comment ces deux extrêmes peuvent-ils exister? Je dis ceci, le moment opportun, le bon moment, ma chère, surveillez le temps ou les circonstances qui favorisent le leadership. Il n’y en a pas toujours, mais en attendant qu’il arrive, soyez heureuse de vous laisser porter.  

Et à vous qui trouvez tout ceci assez intéressant mais certainement rien de suffisant qui puisse valoir et justifier d'investir votre vie, je vous dis mes chers, cherchez en quoi vous voulez investir votre vie, pensez aux mots qui ont été partagés, et réalisez que c'est dans la recherche de la divinité en tout que le plus grand investissement de chacun peut certainement être accomplis.

Et quant à vous qui pourriez vous sentir un peu idiote, vous demandant qu'est-ce que je fais ici? Avec ma vie? Je dirais que dans ce qui vous a fait venir ici, et vous avez bien été amenée ici, vous pourriez envisager d'attendre de voir les résultats de l’expérience heureuse et réussie, d'avoir été conduite là avec si peu d'acceptation de votre part.

Et pour vous qui vous êtes tracassée autant à propos de cette personne appelée Mary, ne voulez-vous pas juste laissez tomber, comme l'on dit. Mary a ses propres plans et elle a l'intention de les exécuter.

Et vous dont le grand-père William se tient proche, il veut vraiment que je vous dise que dans quinze jours, deux semaines, vous aurez la solution devant vous et vous serez aussi heureuse qu'un poisson dans l'eau.

Et pour ce qui concerne votre Charlie, je suis désolée de vous dire qu'il est parti, ma chère. Vous devriez juste le laisser partir. Vous pourrez parler de lui peut-être plus tard, mais il est parti.

Et vous qui avez un frère qui est en esprit et qui n'avez pas pensé à lui depuis très, très longtemps, il vous tend la main en ce moment précis.

Et pour vous dont les rêves ont été si vivants, si détaillés, c'est seulement une anticipation, ma chère, un préliminaire, de ce qui viendra comme une clairvoyance tout en couleur. Vous allez certainement aimer ça. 

Et pour vous qui pensez faire un investissement, je vous dis que vous êtes guidée mais attendez toujours que la main du moment opportun vous donne une tape sur l'épaule et alors allez de l’avant audacieusement. Vos investissements ont bien marché jusqu’à présent. Pourquoi devraient-ils échouer maintenant?

Et vous qui attendez et attendez et attendez et elle attend et attend encore, je vous ai parlé, ma chère. Peut-être n'avez-vous rien de mieux à faire ? Juste continuez d'attendre. Ça ne doit pas être si mal  sinon vous ne le feriez pas.

Et vous qui avez récemment redécouvert votre amour pour la musique, ainsi que votre talent,  et votre expertise. Est ce que cela pourrait être une nouvelle direction vers laquelle vous vous orientez? Prenez votre temps mais allez-y.

Et vous qui pensez être conceptrice de vêtements. Poursuivez vos rêves ma chère. Ne pensez-vous pas que ce monde est rempli, je veux dire plein, de vieux vêtements usés? Nous avons besoin de nouvelles couleurs, de nouvelles idées. J'aimerais moi-même bien voir quelques ailes sur certains vêtements. Du tulle serait bien. De la dentelle ferait très bien aussi.

Et pour quatre d'entre vous qui avez terriblement besoin de nettoyer vos maisons. Ce n'est pas moi, mais votre famille morte qui vous harcèle pour que vous le fassiez. Faites-le donc et accordez leur un peu de repos, voulez-vous?

Et pour vous qui avez ce lavabo bouché, combien de temps cela va-t-il durer? Je crois qu'ils vendent à la pharmacie des bouteilles du produit dont vous avez besoin. Ça prend en tout vingt minutes.

Et vous ma chère, qui avez été si lente à vouloir cuisiner. Faire la cuisine est l’une des plus belles formes d'amour. Cuisinez, ma chère, cela vous vaudra peut-être le paradis.

Et vous qui vous sentez vraiment perdue en ce qui concerne l'argent, comme sur un tapis roulant qui ne mène nul part, vous avez raison, vous n'allez nulle part. Et alors? Je dirais, « Regardez à droite. Regardez à gauche. Regardez cinq personnes que vous connaissez qui font le plus d'argent à titre personnel et observez comment elles font, et tirez vos conclusions. Donnez trois mois à cette idée pour germer, ensuite soyez audacieuse.

Et vous qui pensez planifier un voyage mais êtes vraiment incertaine de le faire, pourquoi ne pas y aller et laisser la main de Dieu vous arrêter si c'est le cas. Au moins de cette façon, vous saurez à quoi vous en tenir.

Et vous, qui de temps en temps avez des maux d'estomac, votre ventre ne se sent pas très bien, c'est le temps de changer votre contenu alimentaire. Je veux dire complètement. C'est le temps d'aller à l'opposé d'où vous êtes nutritionnellement et observer comment cela vous projette dans un état différent d'équilibre.

Et vous qui êtes intéressée à la purification de l'eau. Oui, bonne idée. Poursuivez-la. Mais ce que vous connaissez maintenant vous mènera vers la prochaine chose qui à son tour vous conduira vers ce que vous êtes vraiment destinée à savoir, à utiliser et distribuer.

Et vous qui connaissez quelque chose sur la pédicure et la manucure. J'en aurais moi-même bien besoin d'une. Peut-être devriez-vous me rencontrer après cette séance. Sérieusement ma chère, ne pensez pas que ce soit futile, insignifiant. Il y eu des époques ou des esclaves gagnèrent leur liberté en manucurant joliment de belles Cléopâtres. Cela n'a rien de honteux. C'est un art et aussi une compétence.

Et pour certains d'entre vous qui n'avez pas cherché à découvrir vos tempéraments artistiques ; la prochaine saison estivale, devrait vous donner le temps de le faire, mais j'avance que ce sera plutôt durant cette belle période de Noël que vous aller trouver les opportunités de ne pas acheter mais de confectionner les plus belles expressions de votre amour et de les donner en  cadeaux. Je vous le dis, bientôt le monde entier le fera et les cadeaux achetés seront un peu désuets.

Et vous qui ne savez plus comment vous pouvez faire mieux, dont la situation semble sans espoir même après notre magnifique communion de ce soir et qui vous en retournez à la maison tête basse. Vers vous, ma chère, mon cœur vous rejoint. Je ne vous oublierai pas et ferai ce que nous pouvons pour voir si nous pouvons changer vos conditions, au moins entre maintenant et la fin de l'année. Gardez espoir.

Et pour chacun d'entre vous, n'est-il pas temps d'apprendre à nouveau cet art délicieux qu'est la prière. N'apprendriez vous pas comment élever votre voix en silence dans un sens matériel pratique, ce qui ne veut pas dire ouvertement pour pas que d'autres puissent entendre et railler, mais de  s'exprimer premièrement en pensée et ensuite si vous souhaitez y ajouter votre voix et les joindre à votre belle vision de Dieu et devenir proche, tellement proche de ce parent qui si fort désire que vous l’approchiez.  Ceci je peux donner de façon générale puisque cela s’applique à toutes celles qui sont assemblées ici.

Mes chères amies, nous sommes ici comme une culture. Et cette culture se répandra et rien ne pourra l'arrêter. C'est la culture de la sainte communion. C'est la culture du son et de la vision au delà du plan physique. C'est la culture de connaître votre ange gardien par son nom. C'est la culture de la douceur du cœur. C'est l’habilité à produire le changement à volonté. C'est la culture de la fraternité aimante et de la solidarité féminine, et cette culture est l’avenir, comme vous le savez. Ce que vous voyez autour de vous maintenant, multiplié par mille, dans un siècle, sera vécu par la population de votre planète. Voyez! Vous-même en relation avec elle, et votre belle, belle rose éclose et vous comme étant ses pionniers et ses fondateurs. Comme nous vous aimons, mes chères! Comme nous aimerions tous vous embrasser sur la joue et vous envoyer vers l’avant comme de petits bébés, heureux de jouer avec l'éternité comme étant votre terrain de jeu! Que Dieu vous bénisse tous! Vous avez rendu Estelle très représentative de son nom, une étoile éternelle privilégiée pour partager la lumière de Dieu avec vous tous. Peut-être nous nous reverrons de cette manière. J'aimerais bien qu'il en soit ainsi. Que Dieu vous bénisse tous!

 

 


La Librairie Sanctus Germanus

Page principale

Contactez-Nous

©2007 L'entièreté de ce site est protégé par la loi Canadienne sur les droits d'auteurs de 1985 et tous les révisions
ultérieures et la convention de Berne. Tous droits réservés mondialement à la Fondation Sanctus Germanus.