Recherche dans ce site web :


Pour plus d'options de recherche


Quoi de neuf

À propos de nous
Introduction et bienvenue
Au sujet de Sanctus Germanus
Le but de ce site
La Grande Fraternité de Lumière
Au sujet de l'Amanuensis
La fondation Sanctus Germanus
Galerie de photos

Enseignements
Messages d'actualité
Contrepartie féminine
Invocation et méditation
Trouver la mission de son âme
Livres pertinents
Possession par une entité
Auto Suffisance
THO

Présentations
Les conférences
Conversations ésotériques
Compte rendu de la conférence donnée à Londres
Vidéos des conférences publiques
Webinars

Services
Projet d'éducation de la nouvelle race
Ensemencer la conscience des masses
Guérison télépathique
Perspectives astrologiques

Pour nous joindre
Contactez-nous
Questions et réponses
Perspectives farfelues

La librairie Sanctus Germanus

Langues
Anglais Français Espagnol

Compte rendu personnel d'une formation médiumnique

Pages
1 2 3 4 5 6 7 8 9

Ma vraie formation démarre

Le médium a réussi à me caser pour une nouvelle séance. Tandis que nous préparions nos esprits pour la séance, je lui ai demandé de m'aider à identifier un groupe de guides dont je sentais la présence autour de moi. Un être s'est immédiatement présenté en tant que Justin Moreward Haig. Justin Moreward Haig était le pseudonyme d'un adepte anglais que Cyril Scott, le compositeur anglais et initié de l'occulte, décrivait dans une trilogie The Initiate, The Initiate in the New World, and the Initiate in the Dark Cycle (L'initié, par son élève ; L’initié dans le nouveau monde ; et L’initié durant le cycle obscur). Scott y raconte sa vraie expérience de vie avec Justin Moreward Haig, son professeur, vers la fin du siècle. Il dit que Haig avait l'apparence d'un gentleman anglais ordinaire, mais qu'il possédait toute la sagesse et le pouvoir d'un grand maître.

Justin Moreward Haig a demandé d’adombrer le médium et m'a immédiatement transmis son message. Il me révélait qu'il était envoyé par le grand et saint Maître Sanctus Germanus afin de me parler de télépathie et de l'importance qu'elle prendrait dans le futur. Voici une transcription de ce qu'il a dit :

Télépathie : la voie du futur. C'est par la pensée que toute chose commence. Ce simple point est mal compris et grandement sous-estimé. Le point est en lui-même très puissant, et, garder cela en mémoire, aussi inutile que cela puisse sembler, est un excellent investissement de notre attention, temps et énergie. Je parle des blocs de construction de la création et je parle de la pensée comme ce qui précède toute chose. Je répète, c'est une de ces choses que l'on dit sans réfléchir « mais cela va sans dire, c'est entendu ».

Mais nous qui rendons grâce aux grands Bouddhas, nous les voyons contempler cette simple vérité. Vous voyez, il y a comme un mystère ici. Ce qui semble le plus simple est souvent le plus profond. Donc, lorsque je dis que toute chose commence par la pensée, je parle de la création, du début à la fin. Les habits que vous portez n'étaient à l'origine qu'une pensée dans l'esprit d'un designer. Maintenant ils habillent votre forme. Le fait que vous soyez ici en ce jour, fut une pensée dans l'esprit de votre professeur, pensée qui vous a été transmise et dont vous avez suivi le signal. L'auto qui vous a amené ici n'était qu'une pensée à l'origine ainsi que sa couleur rouge.

Il y a beaucoup de choses que je voudrais vous dire au sujet de la pensée, mais tout est là. Quoi que vous souhaitiez accomplir, pensez-y d'abord spécifiquement comme uniquement une pensée. Vous voyez la confusion. Il faut en premier lieu la voir comme ce qu’elle est, une forme-pensée, et ensuite seulement, lorsque la pensée est claire, les atomes sauront comment procéder afin de bâtir des molécules de matière autour de la forme-pensée. Ainsi, vous voyez, la pensée elle-même doit être intacte, claire et aussi définie que possible. Les quelques pierres d'achoppement que vous pourriez rencontrer seront dues au fait que ce qui aura été tenté n'aura pas été pensé clairement jusqu'au bout. Pas aussi clairement que cela aurait dû l'être. Voyez alors toutes les choses pour ce qu'elles sont : des pensées, pensées, pensées. Cette pièce a été une pensée dans l'esprit d'un architecte, et maintenant nous y sommes assis. Cet enregistreur a été une pensée dans l'esprit d'un inventeur et maintenant il enregistre les sons issus de cette gorge.

Il existe une pensée selon laquelle tu atteindras une position dans ce monde qui apportera des opportunités à d’autres personnes. Il ne s'agit que d'une pensée. Néanmoins, elle est issue de l'esprit de ton Maître, donc elle se réalisera.

Une pensée de ce même Maître a suggéré que je me rende ici et que je parle de la pensée, et donc je l'ai fait. C'est une pensée qui a été à l'origine de tous les bienfaits que tu as connus, de tous les miracles dont tu as déjà entendu parler. Et maintenant je te laisse jouer avec les pensées et plus particulièrement avec celles que tu n'as pas encore eues.

Il m'a également révélé que j'étais « observé avec bienveillance », veillé par ceux « qui sont sur cette planète mais dont l'origine n'est pas cette planète ». Voici ses paroles :

Peut-être est-il vrai aussi que tu es en contact avec ceux qui sont sur cette planète mais qui n'en sont pas originaires. Ainsi vois-tu, les grands frères et sœurs apparaissant sous une forme humaine, guident, là où ils le peuvent. Ils savent certainement qui tu es. Je ne parle pas de manière énigmatique lorsque je dis que tu es observé, mais de la manière la plus bienveillante qui soit. Lorsque je dis que tu as parlé avec un être dont on pourrait certainement dire qu'il est un extra-terrestre sous forme humaine, et que tu es en phase de planification pour des projets qui te mettront en contact avec d'autres de ces êtres. Il se passera un certain temps avant qu'ils ne te révèlent leur identité, mais tu pourras soupçonner qui ils sont. Tout est en train de s’imbriquer dans un ensemble.

Il semblait à première vue que le message de Justin était assez simple, mais il contenait d'autres messages ; ceux-là j'ai fini par les déchiffrer au bout d'un an. Je ne me lasse pas de lire ce message, car chaque fois j'y découvre de nouvelles choses significatives.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce message m'a déboussolé. Je ne suis pas un observateur d'OVNI et il est vrai que j'ai pensé qu'ET était un très joli film. Mais l'idée que j'étais observé par des extra-terrestres n'était pas ce que j'anticipais. Et pourtant, le ton bienveillant de Haig m'inspirait du respect. Un peu plus d'un an plus tard, un jour d'hiver au Canada, j'ai fait la rencontre de l'un de ces extra-terrestres.

Au cours du message concernant la télépathie, Justin Moreward Haig m'a également donné un mot de passe qui me permettrait d'entrer en contact avec lui et aussi pour me dicter régulièrement des messages en vue de développer mes facultés de clairaudience. Il a cité Maître Djwal Khul : « la transmission de pensée entre deux personnes est appelée télépathie mentale, la transmission de pensée entre un être incarné et un être désincarné est appelée clairaudience. »

Je n'avais jamais entendu parler de Justin Moreward Haig, j'ai donc quitté le médium avec l'intention de mettre la main sur les livres de Cyril Scott.

De retour à l'hôtel, j'ai trouvé les trois titres sur amazon.com. Super, mais les livres étant « rares », j'allais devoir attendre des semaines avant de les recevoir ! J'étais tellement motivé que je voulais les lire tout de suite ! J'ai appelé tous les magasins de livres anciens à Hawaii, mais sans succès. Une des librairies ne répondait pas, je me suis donc dit que je passerais les voir.

Le lendemain, en passant devant cette librairie, je l'ai trouvée ouverte. Il s'agissait d'une librairie Nouvelle Âge ouverte à des heures irrégulières. J'y suis entré. Le magasin était rempli de livres métaphysiques, neufs et anciens. J'ai demandé à la propriétaire si je pouvais y trouver des ouvrages de Cyril Scott et elle m'a regardé avec curiosité. Elle a saisi trois livres qui se trouvaient sur son bureau puis m'a dit : « je viens de mettre ces ouvrages de côté pour les lire, mais vous pouvez les avoir. »

J'étais sidéré. J'ai les ai regardé et j'ai vu qu'il ne s'agissait pas des éditions trouvées sur amazon.com mais de l'édition anglaise originale datant des années 1930. Quelle était la probabilité de trouver ces éditions anglaises à Hawaii ? Presque nulle. J'ai étreint les trois précieux livres et les ai lus avidement pendant mon retour au Canada.

Quelques mois plus tard, au cours d'un autre voyage à Hawaii, j'ai raconté cet incident au médium. Il a ri puis Justin Moreward Haig est à nouveau intervenu en disant : « si nous avions pu imaginer d'échouer à te trouver les livres, nous n'aurions même pas essayé. Toutes nos félicitations pour avoir suivi tes intuitions ».

Formation systématique supplémentaire 

Justin Moreward Haig a suggéré que j'étudie certains enseignements du Maître Djwal Khul, canalisés par Alice A. Bailey sur une période de plus de 40 ans. Il m'a également rappelé qu’alors que j'étais entre deux incarnations, j'avais observé le processus de la canalisation au Tibet et que je me découvrirais de ce fait une affinité pour ces enseignements.

J'ai acheté les œuvres complètes d'Alice A. Bailey en 24 volumes auprès de la fondation Lucis Trust, aujourd’hui dépositaire des publications de Mme Bailey. Après les avoir rapidement examinées, j'ai été convaincu de leur validité et justesse. Ensuite, je me suis inscrit à l'école Arcane, à un cours de formation par correspondance, géré par la fondation Lucis Trust.

Pendant une année, j'ai non seulement poursuivi l'étude des enseignements de Djwal Khul, mais je me suis également formé aux techniques de méditation profonde issues du Raja Yoga. L'école Arcane m'a enseigné comment construire l’antakarana, ce faisceau de lumière qui me reliait mentalement et physiquement à la Hiérarchie Spirituelle.

Pendant une année, j'ai poursuivi l'étude intéressante mais souvent solitaire de cette Sagesse Éternelle. Il m'arrivait de trop étudier, ce qui stimulait trop intensément mon cerveau, à tel point que je souffrais de fortes migraines. Avec le temps, j'ai appris à doser mes efforts afin de trouver un sommeil réparateur.

J'ai lu avidement tout ce qui pouvait se trouver sur cette Sagesse Éternelle. J'ai fouillé dans la littérature théosophique, une autre incroyable banque de sagesse. J'ai fait la chasse aux éditions épuisées, payant parfois des sommes astronomiques pour elles, ou me contentant d'une version photocopiée. Je rôdais autour des librairies de livres anciens. Je recevais parfois un message électronique du médium qui me recommandait un nouveau titre obscur tout en me souhaitant bonne chance pour le trouver. Mais, d'une manière ou d'une autre, les maîtres finissaient toujours par me conduire vers eux..

Parmi mes ouvrages favoris, il y a « The Masters of Wisdom » (les Maîtres de Sagesse) de Charles Leadbeater; « Brother of the Third Degree » (Frère du troisième degré) de Will Garver; tous les livres de Ruth Montgomery; les livres de William Pelley : « The Dead are Alive » (Les morts sont vivants), « Behold Life » (Apercevoir la vie), « Beyond Grandeur » (Au-delà de la grandeur) ; ainsi que « Glamour » (Le mirage - un problème mondial), « Telepathy and the Etheric Vehicle » (Télépathie et le corps éthérique) et « A Treatise on White Magic » (Traité sur la magie blanche) d’Alice A. Bailey.

J'ai également découvert une lacune dans les nouveaux écrits concernant la Sagesse Éternelle à partir des années 1960-1970. Au cours de cette période, certaines organisations ont bien cherché à perpétuer la tradition d'informer l'humanité au sujet de la Sagesse Éternelle, mais elles ont échoué, comme je l'ai découvert, pour des raisons de mercantilisme, mégalomanie ou folie

 

Pages
1 2 3 4 5 6 7 8 9

Retour en haut de la page

 


La Librairie Sanctus Germanus

Page principale

Contactez-Nous

©2007 L'entièreté de ce site est protégé par la loi Canadienne sur les droits d'auteurs de 1985 et tous les révisions
ultérieures et la convention de Berne. Tous droits réservés mondialement à la Fondation Sanctus Germanus.